studioBG Production

studioBG Production
Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
AC/DC
12 Juin 2009



Pays : France
Ville :
Paris
Place :
Stade de France

Date :
12 Juin 2009
Tour :
Black Ice European Summer Dates 2009

Premières Parties :
Café Bertrand, The Answer


Notes : 20/20
Après un petit tour autour du Stade, et de déguster quelques crêpes, j'entre dans l'enceinte du stade, et ma première surprise arrive déjà, je suis super bien placé!! Porte E , Bloc 12. je suis au premier rang, j'aurais pu prendre ma caméra! Il est 17h45, encore 2h15 à attendre, le temps de prendre quelque photos du Stade de France, de la fosse qui est déjà bien rempli, et des gradins (quasiment désert). Et le soleil était au rendez-vous, mais ma casquette, elle, était chez moi. Après plusieurs glaces, pour résister au rayon du soleil, la première première partie commence : Café Bertrand, et je n'en ai plus aucun souvenir, j'ai mis mes acou-fun, et pris d'autres photos. La seconde partie arrive, The Answer, pas ma tasse de thé du tout, et en plus le son est horrible! Les premières parties sont terminées, il est 20h30, j'enlève mes acou-fun, le spectacle va réellement commencer. Le groupe va nous servir un concert en deux parties, la première, celle où le groupe fait la promo de son nouvel album, avec pas moins de cinq titres, dilué avec des classiques du groupe. Puis la seconde partie composé de tubes jusqu'aux feux d'artifices finaux. 20h45, le stade est totalement chaud, et la Ola est énorme!! 21h00 pétante, le film d'intro commence, je sens la pression monter en moi, (et je me rappelle de ce que j'ai pu ressentir lors de l'explosion du train à Bercy en février dernier). Angus empoigne sa SG, le train débarque sur scène, et la c'est l'explosion dans le stade! Je suis le premier à me lever dans mon bloc, et à peu près tout le monde a suivi. Et première note d'Angus, le frisson dans le dos!! J'adore ce moment!! Brian excelle toujours aussi bien aux vocals, et il met une superbe ambiance en fosse.

Le stade est vraiment chaud! S'en suit ensuite Hell Ain't a Bad Place To Be, et le moment pour Angus de nous gratifier de ces cornes de diable. Puis Back In Black, ce qui va réellement faire débuter le concert, avec une ambiance survoltée, et le jeu de lights sur ce titre est l'un des plus beau. Pour faire retomber la pression, le groupe nous sert un de leur nouveau titre : Big Jack, très efficace, mais la magie des classiques n'y est pas. Back in 1976, avec le crasseux Dirty Deeds Done Dirt Cheap, les 5 quinqua assurent toujours autant, et le stade en folie, leur permet de se surpasser. Shot Down In Flames enflamme littéralement le stade, et le jeu de lights est magnifique, avec le coucher de soleil en fond.
Le combo australien amène la pression à un point critique lorsqu' Angus entame l'intro de Thunderstruck, dans laquelle il a du mal a tenir la cadence, mais ce point négatif est très vite effacé lorsque plus de 76.000 fans scandent THUNDER!!, la chanson prend une toute autre dimension. Puis le groupe fait de nouveau retomber la pression, pour ne pas trop nous épuiser, et nous conserver pour la seconde partie. Arrive alors Black Ice, qui malgré un bon groove, tient moins la route que le titre précédent. Puis le groupe embraye sur The Jack, c'est aussi le moment pour eux de se reposer pour pouvoir tenir l'heure qui va suivre. Ce bon blues tient en haleine tout le public, et surtout quand Angus débute son mini Strip-Tease.
Après ce tempo Blues, arrive l'hommage à Bon Scott, Hell's Bells, Brian annonce ce titre en sonnant la cloche de plus d'une tonne. Et arrive le meilleur titre live du groupe, Shoot To Thrill, le public est totalement déjanté, et le groupe aussi, Angus est particulièrement excité sur l'intro du titre, et le break est magnifique, 76.000 fans qui frappent dans leurs mains, c'est certainement l'un des meilleurs moments du concert avec l'intro.

La War Machine est lancée ensuite, avec une video assez sympa. La surprise de cette tournée estivale, Dog Eat Dog, joué dernièrement lors du Ballbreaker Tour, est très bien acceuilli, Anything Goes passe très bien, et très vite, et signe la fin de la première partie.
Le groupe a terminé de promouvoir son album, et va commencer les hostilités. Première attaque, You Shook Me All Night Long, n'importe quel amateur connait cette chanson, et c'est sans problème que tout le stade chante avec Brian. AC/DC va enflammer le stade avec T.N.T, et ces fameux 'Oï', très bel hymne fédérateur des débuts du groupe. La pression est à son summum, et ne retombera pas avant la fin du concert.
Arrive ensuite les deux morceaux les plus bruts et bruyants du groupe. Tout d'abord, Whole Lotta Rosie, et la fameuse poupée gonflable qui enjambe le train, mettent le public a genoux. Pas le temps de reprendre son souffle que le groupe nous balance une avalanche de décibel avec Let There Be Rock, une superbe démonstration de force du groupe, pendant que défile toute la discographie du groupe sur les écrans. Et pour terminer en beauté Angus commence son Solo, de plus de 10 minutes. Sur sa plate forme flanquée au beau milieu d'une fosse survoltée.

Le public est plongé dans le noir, et fait entendre sa voix pour que les Boys fassent leur réapparition, soudain, la SG résonne dans l'enceinte, et Angus apparait de sous la scène, sortant de l'enfer, affublé de corne, et débute le riff d'Highway To Hell, l'Hymne parmis les hymnes du groupe. Et le public est dans une puissance incroyable, et Brian prend un réel plaisir de reprendre le refrain avec nous.
Puis l'adieu final arrive, For Those About To Rock, durant l'intro, les canons apparaissent sur la scène, on sait tous que c'est la fin, alors on met toute l'energie qui nous restent pour achever ce concert. Et le combo y met aussi toute son envie et sa passion. Les canons résonnent dans le stade, et c'est pas du pétard mouillé!! Le groupe nous saluent comme il se doit, après 1h50 de show phénoménal. Brian nous salue, et le groupe disparait rapidement.
On espère un second rappel, mais qui ne viendra jamais, seul un ersatz de feux d'artifices nous sera servi.

Le groupe était ce soir dans une forme olympique, comme sur la plupart shows de cette tournée, et nous a servi un concert mémorable, avec un public en trans', qui a permi au groupe de se surpasser.