studioBG Production

studioBG Production
Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
HELLFEST
Clisson, France





Pays :
France
Ville  :
Clisson
Lieu :
Complexe sportif du val de moine

Date :
16,17,18 et 19 Juin 2011


Note : 18/20


VENDREDI 17 :
- Valient Thorr : 15/20
- Alter Bridge : 15/20
- The Cult : 11/20
- Down : 10/20
- Iggy & The Stooges : 16/20


SAMEDI 18 :
- Crucified Barbara : 15/20
- Angel Witch : 12/20
- U.F.O : 18/20
- Skyforger : 11/20
- Sodom : 14/20
- Black Label Society : 14/20
- Kreator : 13/20
- The Scorpions : 18/20
- Coroner : 13/20


DIMANCHE 19 :
- Audrey Horne : 14/20
- Turisas : 19/20
- Firewind : 11/20
- Duff MacKagan's Loaded : 12/20
- Cavalera Conspiracy : 0/20
- Mr Big : 9/20
- Doro : 17/20
- Judas Priest : 17/20
- Ozzy Osbourne 19+/20




REVIEW COMPLETE :


Jeudi 16 Juin
Départ de Lille pour normalement 8h45, mais 1/2h de retard. Arrivé à Nantes, je change de train pour m'engouffrer dans le train pour l'enfer, pas de chance de se tromper à la vue des très nombreux metalleux.
Je décide de faire le chemin à pied quand j'ai vu la queue énorme pour embarquer dans la navette. Mais finalement j'aurais peut-être du attendre, parce plus de 40 minutes à marcher sous un soleil bien présent (la seule fois du week-end d'ailleurs) avec 3 tonnes sur le dos, j'ai failli crever avant de mettre un pied au Hellfest.
Enfin bref, j'arrive finalement au camp, après moultes pauses. Il est dans les 16h, et constat, y'a déjà du monde sur l'aire de camping. Je plante ma tente, et cours prendre une "bonne" douche avant de passer par Leclerc et MacDo pour reprendre des forces.
J'attends 00h00 pour commencer ce week-end avec le premier concert au Metal Corner : Sticky Boys (hard rock), bon ça casse pas trois pattes à un canard, mais ça reste sympathique. Puis à 01h00, les DJs nous balancent du bon Glam Rock faute de ne pas voir de groupe glam pour le week-end, et les Sirens font leurs Sexy-apparitions sur la scène pour seulement un morceau, beaucoup trop court.


• Vendredi 17 Juin
Le Festival commence vraiment, et le camping est plein à craquer des allées sont remplacées au profit de centaines de tentes supplémentaires.
Mon premier concert, Valient Thorr (stoner rock) du Hard Rock très énergique mené par un chanteur en grande forme, qui finira par faire du rameur en pleine foule.
Le prochain concert que je veux voir est dans 4h, j'ai le temps de parcourir le site, de faire la queue au merchandising officiel du Hellfest (45 minutes d'attente tout de même), passer par l'extrem-market. Alter Bridge (hard rock) arrive sur scène, je les suis sur l'écran géant. Un concert bien mené, très punchy qui m'a fait oublié cette foutue pluie pendant 3/4h. Merci.
Je me rapproche de la mainstage 1 pour finir en première ligne pour apprécier The Cult (alternative rock), enfin apprécier n'est peut-être pas le mot approprié, j'ai trouvé ça très mou du genou et plutôt fade. Je repars faire le plein de bière et autres saloperies à manger. Avant de rejoindre la mainstage 1 pour Iggy & The Stooges (punk rock), je me situe contre la barrière sur la gauche. Première remarque le roadie d'Iggy est énorme en Costard, il a checké la scène point par point.
Le show commence dans un fracas avec Raw Power, Iggy était dans une forme incroyable, il saute partout sur scène, il est bien plus énergique que son public ... Et sa sortie dans la fosse était énorme, j'ai touché pour la première fois de ma vie un iguane sans écaille . Bref, un set court mais intense en énergie.

Il est 22h passé, je rentre dormir, tanpis pour Rob Zombie et Monster Magnet, vous étiez sur ma liste mais la pluie aura eu raison de moi.


Samedi 18 Juin
Le jour se lève sur le camp, et on gueule déjà "Liberez l'Apéro!!" ou encore "Faut respecter les gens qui dorment !!!!!". Dans un autre contexte je lui aurais surement mis ma main dans la gueule, mais là ça m'a fait rire. Et puis ça m'a permis d'être réveillé pour Crucified Barbara (hard rock). Une grosse claque que nous ont délivré ces 4 meufs en bas résilles face à un public conquis. Dommage que ça n'est duré que 30 minutes. S'en suit Angel Witch (heavy metal), j'attendais autre chose de ce groupe, on en parle toujours comme l'un des fers de lance de la NWOBHM avec Maiden et Saxon. Et bien j'ai été très déçu. Des riffs pas très accrocheurs contrairement à ses confrères.
Et voilà qu'arrive U.F.O (hard rock), et un Phil Mogg dans un état un peu spécial, je ne sais pas si il est toujours comme ça d'habitude. Enfin bref, le groupe à envoyer la sauce pour le plaisir de mes oreilles, une très très bonne prestation. J'avais prévu de suivre Thin Lizzy, mais depuis que je sais qu'il est en première partie de ZZ Top, j'ai opté pour Skyforger (folk metal) à la RockHard Tent, du Folk Metal de bonne facture mais transcendant non plus et la voix devient insupportable à la longue.
Apocalyptica (symphonic metal) joue sur la mainstage 1 que j'avais prévu de rejoindre pour attendre Scorpions, mais ce groupe là je ne peux pas l'encadrer. Donc j'attend autour de quelques bières avec des mecs rencontrés sur l'instant.
Le show apocalyptique terminé, je me faufile pour enfin agripper la barrière. Je profite du son de Sodom (thrash metal), faute de pouvoir voir l'écran géant, ça a l'air d'envoyer sévère sur la Mainstage 2. Et voilà que déboule Zakk orné d'une coiffe d'indien. Le public répond présent face à Black Label Society (sludge metal), ça bouge fort. Le set est quasi impeccable, même si le solo de guitare est un peu trop long pour un concert de 1h seulement.
Sur la Mainstage 2, c'est : Honneur au Thrash Allemand, après Sodom tout à l'heure voilà que débarque Kreator (thrash metal), je profite seulement du son mais je headbangue avec quelques mecs autour de moi.
Puis arrive enfin le moment tant attendu : The Scorpions (hard rock). D'après la sécu, y'a du monde derrière moi, une très très grosse audience apparemment.
Et c'est parti pour 1h30 de bonheur, les tubes s'enchainent à 100 à l'heure; Make It Real, The Zoo et l'énorme instrumental Coast To Coast. Le show est carré et rondement bien mené par Rudolf en très grande forme, Klaus jette comme à son habitude des tonnes de drum-sticks. Dynamite a fait son apparition sur la set-list, une surprise très Heavy. Mauvaise surprise, Still Loving You était là. Beaucoup de monde n'attendais que ça en plus quand j'entend quelqu'un dire "Ouf ils la jouent enfin", j'ai mal à mon âme de metalleux, de résumer Scorpions à cette soupe commerciale alors que leur catalogue regorge de titres hargneux (Blackout !!!!!).
Le show se termine dans un fracas avec Rock You Like a Hurricane, Démentiel. Ecran noir, c'est malheureusement déjà fini, et putain déjà 2 jours sur 3.
A noter tout de même qu'ils nous ont offert le minimum syndicaliste les teutons, Send Me An Angel et Wind of Change dégagés de la setlist pour la soirée, l'absence de la guitare à moteur diesel de Rudolf sur Blackout.

Soudain l'écran géant diffuse une video de Patrick Roy attaquant Christine Boutin devant l'Assemblée Nationale, gros cris de la foule à ce moment là et éclate le feu d'artifice en son honneur en fonds sonore For Those About To Rock. J'en ai encore des frissons en rédigeant ça. Un vibrant hommage.


• Dimanche 19 Juin
8h, dernier jour, et apparemment l'apéro est encore retenu en otage ...
Je fais l'ouverture du festival, c'est ma plus grosse journée aujourd'hui. J'attaque avec Audrey Horne (alternative rock) sur la Mainstage 2, du Heavy un peu grunge porté par un chanteur plutôt charismatique, mais les compositions ne sont pas mémorables, un bon moment passé tout de m^me.
1/2h plus tard, préparation de la scène pour les très bons Turisas (folk metal). Du Folk Metal très mélodieux. Malheureusement bien trop court, seulement 4 titres, mais ils ont su mettre le feu, et le public leur a bien rendu. Très bonne prestation. Vivement la HeidenFest !!
Firewind (speed metal) suit directement sur la Mainstage 1, le guitariste n'est autre que Gus G, que l'on retrouvera plus tard avec The Prince of Darkness. Je dois avouer que je n'ai pas du tout accroché à leur musique.
Je n'ai plus qu'a attendre 2h pour voir arriver Duff Mac Kagan's Loaded (post-grunge), et comme dit sur d'autres posts, on viens le voir parce que c'est l'ancien bassiste des guns, sinon c'est vrai que les compositions ne sont pas très originales. Le public avait l'air plutôt ravi du show.
Je suis contre la barrière, je vais pas risquer de perdre ma place donc je reste pour attendre les têtes d'affiches de ce soir, et je suis bien obligé de subir Cavalera Conspiracy (death metal) auquel je reste totalement hermétique, il aurait été très bien en mainstage 2, mais là ça collé pas trop avec la prog'. Je pensais m'éclater sur Mr Big (hard rock), mais ça été la déception du festival. J'ai l'impression que les mecs veulent prouver qu'ils sont les rois de leurs instruments, ça m'a bien gavé.
Sur la Mainstage 2 débarque Doro (hard rock/metal), je ne peux que l'écouter vu que je suis du côté gauche de la scène 1. Et le show semble énorme, je suis tout seul à headbanguer devant la mainstage 1, mais je m'en tape.
Le rideau Epitaph est dressé sur la Mainstage 1, on va entamer la dernière ligne droite de ce Hellfest 2011.
Je dois avouer que je connais quasiment rien de Judas Priest (heavy metal), c'est histoire de les voir une fois. Et j'ai été agréablement surpris, un show extraordinaire et grandiloquent, les "superbes" tenus de Rob, la moto... Le concept de revisiter chaque album est génial, Scorpions aurait pu suivre cette initiative. Heureusement que le p'tit nouveau se donnait à fond, parce que les autres étaient plutôt statiques. Je vais peut-être m'interessais de plus prêt à la discographie. En tout cas, la foule semble s'être déplacé en masse pour écouter la voix, bien placée, de Rob, ça bouge sévère durant leur set.

Et voilà, le dernier moment arrive, et le meilleur d'ailleurs : The Madman, quel putain de Frontman le père Ozzy.
Que dire, à part que c'était LE concert de ce festival, un Ozzy Osbourne (power metal) des grands jours avec quelques difficultés vocales sur Road To Nowhere. Mais je lui pardonne tout. C'est une déferlante de riffs assassins, Suicide Solution, Bark at the Moon, War Pigs, Crazy Train ... Un public conquis par la présence du Madman, j'ai bien bataillé pour garder ma place sur la barrière, la foule était vraiment en feu, je regrette juste qu'il n'est utilisé la lance à incendie qu'une seule fois.


Néanmoins, je mettrais un bémol à ce public, à tous ces mecs avec leurs appareils photos pro qui polluent les premiers rangs et qui rendent l'audience moins énergique.
Y'a quand même des mecs qui se sont assis durant le show de Judas Priest. Ou un mec qui après s'être fait interdire de prendre des photos durant le set d'Ozzy, il a demandé au bout de 20 minutes à se faire sortir. j'ai halluciné, ce mec était à la barrière, il était déjà là quand moi j'ai pris ma place vers 15h00.


J'en ai eu plein les yeux, et j'en ai encore plein les oreilles à l'heure où je vous écris.

Trois jours de pures avalanches de bons gros riffs dans la tronche d'un public acquis à la cause du Heavy Metal. J'ai fait des rencontres très sympas, je ne compte plus le nombres de bières qu'on m'a offert et inversement, un public très ouverts et surtout absolument pas violent, je n'ai vu aucune baston, y'a vraiment un respect des uns des autres, c'est vraiment une très bonne valeur qui a aussi fait la si bonne réputation du Hellfest.


See you in 2012