studioBG Production

studioBG Production
Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
MÖTLEY CRÜE
18 JUIN 2012



Pays : France
Ville :
Paris
Lieu :
Zénith

Date :
18 Juin 2012

Première Partie :
Koritni

Note :
18/20


Review :

Après les avoir loupé en 2010 à Lille, au Hellfest 2012 et entendu de loin en attendant les Scorp' à Nancy le 2 juin. C'est avec surprise que je vois débarquer Koritni en première partie. Lex nous annoncera qu'ils remplacent le groupe initialement prévu pour cause de décès dans la famille d'un des membres. C'est un mal pour un bien en fait, parce que Koritni envoie sévère sur scène et je n'ai pas vu le temps passé. 
En attendant Mötley, 2 titres de Black Sabbath raisonnent dans la salle, et je repense à la date annoncée puis annulée de Bercy du 19 Juin 2012. Enfin, 21h30 et les lumières s'éteignent, et le public se fait entendre pour accueillir Sixx & Co. Et voilà que débarque Wild Side, très bonne entrée du groupe, ce Mick Mars sera excellent tout au long de la soirée, j'suis en admiration devant ce mec. Les morceaux s'enchaînent plutôt rapidement, et j'ai l'impression que le public est plus que réceptif ce soir, motivé à en prendre plein la tête, et le Crüe a de quoi dans ses sacoches pour nous satisfaire : Saints of Los Angeles, Shout At the Devil, Looks That Kill aaaaahh cette putain d'intro de Mick est jouissive et le dantesque Primal Scream.
Et voilà le moment tant attendu, le solo de Tommy Lee. Bien sur pas pour son jeu, parce que franchement son solo a surtout été couvert par une bande son Techno/Dance bien dégueu ... Enfin, c'est surtout pour le Roller-Coaster bien sûr, le Tommy assure son solo arnaché à sa batterie avec des rotations à 360°, on est obligé d'être admiratif. Un des meilleurs éléments scéniques que j'ai pu voir. Au milieu de son solo, Tommy choisi quelqu'un du public pour prendre place à côté de lui sur son roller-coaster, et il choisi le seul jeune qui doit s'appeler dans Jean Claude dans la salle ... Et entendre "Jean Claude" prononcé avec l'accent américain c'est tout simplement Magnifique, et provoque rires quand Tommy crie son prénom durant le solo.
Et on termine avec les indispensables Dr Feelgood, Home Sweet Home (Trop, MAIS trop Guimauve) et Kickstart My Heart. Le groupe n'a donné aucun temps-mort sans Rappel. Un show un poil trop court tout de même, à peine 1h20. Mais ils ont assuré un set très énergique, et le son était bien balancé, la guitare n'était pas du tout brouillon et heureusement, Mick a donné une très bonne prestation, malgré les soucis qu'on lui connait, je trouve qu'il dégage un charisme incroyable sur scène. Ensuite Vince Neil, sa voix c'est "J'adore ou je déteste", moi j'adore cette voix super haut-perchée, et hier soir il l'a bien tenu. Et pour Nikki et Tommy (voir son solo), je n'ai pas prêté attention à eux, en fait, subjugué par Neil et surtout Mick !