studioBG Production

studioBG Production
Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
SCORPIONS
21 MAI 2010



 
Pays : France
Ville : Liévin
Place : Stade Couvert Régional
 
Date : 21 Mai 2010 
Tour : Get Your Sting And Blackout European Tour 2010

Première Partie : Karelia

Note :
19/20

Scorpions et moi, c'est je t'aime moi non plus. A cause de leur facheuse habitude à nous pondre des ballades mièvreuses. Alors je ne me voyais pas pas faire l'aller retour jusqu'à Paris pour les voir, mais quand j'ai appris qu'ils passaient au stade couvert de Liévin (a 1/2h de chez moi), j'ai pas hésité a acheté des places, histoire de pas mourir idiot.
Et résultat : Une bonne grosse claque dans la tronche !! Ils envoient la sauce sévère les papys !! Et j'vais pas hésiter une seconde si ils repassent à Paris, ou autre (Billet pour le Hellfest 2011 et pour paris en Novembre).

L'arrivée du groupe se fait sous la batterie qui sur-élevé de quelques mètres, et commence a raisonné dans le stade les premières notes de Sting in The Tail ça ne vaut pas Coming Home comme entrée. Puis on entre dans le vif du sujet avec Make It Real, et surtout Bad Boys Running Wild qui allume le public. The Zoo arrive, et là je me sens plus, ce morceau je l'adore, et le groupe donne tout ce qui peut et le public aussi.
L'instru Coast To Coast ne ramoli pas la foule au contraire. Et petite surprise pour moi, We'll Burn the Sky, je m'attendais pas a ce titre, ce fut un plaisir de le voir et l'entendre en live. Le groupe va ensuite poursuivre sur 2 titres en acoustique au milieu de la foule, Klaus tenait a rendre hommage a Ronnie James Dio, et lorsqu'il a prononcé son nom, il y'a eu une forte réaction de la foule, dont la mienne (RJD forever), et Send Me an Angel lui a été dédicacé.
Raised on rock permet d'avoir une petite retrospective d'images live du groupe. Ensuite, le groupe continue a faire monter la pression avec 321, vraiment énorme cette version. La Kottak Attack est particulièrement bien orchestré avec un p'tit film fort sympathique, et s'enchaine directement sur Blackout, c'est l'explosion tant sur la scène que dans le public puis Big City Nights continue dans la même ambiance.
Arrive le rappel, avec Still Loving You, 50% du public ne sont venus que pour celle la (c'est absolument pas mon cas, bien au contraire), on continue avec un autre succès Commercial du groupe Wind of Change, puis dernier titre, LE succès Musical du groupe, Rock You Like a Hurricane, et là c'est vraiment survolté, une excellente façon de clore un concert bien burné.

Ce que j'ai apprécié, c'est ce côté proche du public, des milliers de "Merci" de Klaus, des tonnes de baguettes et de médiator lancés dans la foule. Et Klaus qui porte le drapeau des Crazyscorps pendant Still Loving You.
Le groupe est encore bien dynamique sur scène, pas un ne reste plantais au même endroit, ils utilisent tous l'avancée centrale, jouent avec le public.

Point négatif, j'étais en gradin a gauche de la scène (a 5-6 mètres), au 2e rang, et pas une personne n'était debout. On était deux à s'éclater, quand Klaus est arrivé de notre côté on s'est bien défoncé pour lui, et nous a gratifié d'un signe de la corne (R.I.P RJD), et a du se dire, enfin des fans qui prennent leur pied avec notre musique. Et autre attention de Klaus, alors qu'il envoyait toutes les baguettes dans la fosse, il a pris un bon élan pour nous envoyé une baguette, mais là deux spectateurs amorphes ont daigné levé leur cul-cul du siège pour attraper la baguette, mais elle est tombée par terre, limite ça les emmerdaient de se baisser pour la ramasser! Mais mis a part mon coin gradin, de la où j'étais j'avais l'impression que la fosse était plutôt dynamique et très réactive pour remercier le groupe a chaque fin de titre, et pour le rappel.

Le très gros point négatif, c'était l'organisation du concert (j'ai jamais vu ça), des portes sensées ouvrir a 18h30, je faisais partie du 1er groupe à entrer, et il était déjà 19h30, Pourquoi? On ne le saura jamais. Même problème en fosse, en entrant il devait y avoir un maximum de 100 personnes autour de la scène, la 1ere partie a débuté dans une salle quasi vide (c'est pas si mal d'ailleurs), et la salle s'est remplie très vite par la suite.